Gestion du Risque et Conformité: les nouvelles Réalités

April 17, 2008

Abstract

London, United Kingdom 17 avril 2008

Gestion du Risque et Conformité: les nouvelles Réalités

Etude publiée par Celent

Les nouvelles réglementations et la concurrence exercent une influence sur les dépenses liées à la gestion du risque, en intensifiant l'impact des pratiques de gestion du risque sur le succès des institutions financières.

Depuis la fin de cette dernière décennie, les fonctions de gestion du risque et de mise en conformité ont vu s'intensifier les contrôles réglementaires. Les quatre grands thèmes relatifs à la réglementation qui ont entraîné les dépenses les plus significatives concernent les domaines suivants : la lutte contre le blanchiment de l'argent (AML), la standardisation comptable (IFRS, FAS), le reporting financier (SOX, J-SOX), et l'adéquation des fonds propres (Bâle II ou Directive " Adéquation des Fonds propres "). Selon Celent, les dépenses liées aux risques et à la conformité qui ont atteint 13.6 milliards d'USD en 2007 devraient dépasser les 14 milliards d'USD en 2008. Dans une nouvelle étude intitulée Gestion du Risque et Conformité : les nouvelles Réalités, Celent analyse les différentes capacités que les institutions devraient développer si elles souhaitent que leurs initiatives relatives aux risques et à la conformité leur apportent de la valeur ajoutée.

Alors que les sociétés s'engagent dans leurs objectifs réglementaires, de nombreuses questions restent encore en suspens. le bouleversement provoqué par la récente crise du marché des subprimes et du crédit structuré (CDO et autres produits hybrides) a mis en évidence l'impact potentiellement significatif que peut avoir la poursuite active d'une distribution (ou redistribution) des risques. Ces nouvelles réalités exigent un certain niveau de transparence, une intégrité structurelle ainsi que des contrôles opérationnels, qui laissent encore pour l'instant à désirer.

Les développements actuels augmentent le besoin d'une meilleure coordination entre les différents acteurs de la chaine de valeur de la gestion du crédit, ainsi que le besoin de gérer les éventuels conflits d'intérêt, la valorisation, et les défis associés à la rapidité des mouvements du marché. La surveillance des régulateurs et des parties prenantes augmente. Les liens entre origination, gestion de portefeuille de crédit, contrôle du crédit et l'administration, doivent être gérés de manière active.

D'autres facteurs - comme, par exemple, le besoin d'équilibre entre les demandes provenant de multiples parties et une utilisation plus efficace des capitaux ou encore la tendance vers un modèle " d'origination et de distribution " en matière de gestion de portefeuille - sont des catalyseurs en même temps que la conséquence d'un mouvement généralisé vers une approche nouvelle des réalités compétitives que représentent les pratiques actuelles de gestion du risque.

Selon Cubillas Ding, analyste senior chez Celent et auteur de cette étude, " les sociétés, concernées par une ou plusieurs de ces réglementations et ayant donc entrepris de développer leurs infrastructures afin d'atteindre le premier niveau de conformité réglementaire doivent à présent évaluer la manière dont les projets relatifs à la gestion du risque et à la conformité vont ajouter de la valeur et de réfléchir à ce que cela représente d'un point de vue compétitif. Les années à venir devraient se caractériser par un changement de dynamiques des règles du jeu résultant d'une meilleure approche de la gestion du risque ""

Cette étude comporte 46 pages, 11 graphiques et 3 tableaux. Une table des matières est disponible en ligne.

Les membres des services de recherche Celent Retail Banking, Wholesale Banking, Retail Securities & Investments, et Institutional Securities & Investments peuvent télécharger ce rapport électroniquement en cliquant sur l'icône à gauche. Les non-membres peuvent nous contacter pour plus d’iinformations à l'adresse suivante: info@celent.com.

Celent is a research and advisory firm dedicated to helping financial institutions formulate comprehensive business and technology strategies. Celent publishes reports identifying trends and best practices in financial services technology and conducts consulting engagements for financial institutions looking to use technology to enhance existing business processes or launch new business strategies. With a team of internationally based analysts, Celent is uniquely positioned to offer strategic advice and market insights on a global basis. Celent is a member of the Oliver Wyman Group, which is a wholly-owned subsidiary of Marsh & McLennan Companies [NYSE: MMC].

Media Contacts

North America
Michele Pace
mpace@celent.com
Tel: +1 212 345 1366

Europe (London)
Chris Williams
cwilliams@celent.com
Tel: +44 (0)782 448 3336

Asia (Tokyo)
Yumi Nagaoka
ynagaoka@celent.com
Tel.: +81 3 3500 3023

Table of Contents

London, United Kingdom 17 avril 2008

Gestion du Risque et Conformité: les nouvelles Réalités

Etude publiée par Celent

Les nouvelles réglementations et la concurrence exercent une influence sur les dépenses liées à la gestion du risque, en intensifiant l'impact des pratiques de gestion du risque sur le succès des institutions financières.

Depuis la fin de cette dernière décennie, les fonctions de gestion du risque et de mise en conformité ont vu s'intensifier les contrôles réglementaires. Les quatre grands thèmes relatifs à la réglementation qui ont entraîné les dépenses les plus significatives concernent les domaines suivants : la lutte contre le blanchiment de l'argent (AML), la standardisation comptable (IFRS, FAS), le reporting financier (SOX, J-SOX), et l'adéquation des fonds propres (Bâle II ou Directive " Adéquation des Fonds propres "). Selon Celent, les dépenses liées aux risques et à la conformité qui ont atteint 13.6 milliards d'USD en 2007 devraient dépasser les 14 milliards d'USD en 2008. Dans une nouvelle étude intitulée Gestion du Risque et Conformité : les nouvelles Réalités, Celent analyse les différentes capacités que les institutions devraient développer si elles souhaitent que leurs initiatives relatives aux risques et à la conformité leur apportent de la valeur ajoutée.

Alors que les sociétés s'engagent dans leurs objectifs réglementaires, de nombreuses questions restent encore en suspens. le bouleversement provoqué par la récente crise du marché des subprimes et du crédit structuré (CDO et autres produits hybrides) a mis en évidence l'impact potentiellement significatif que peut avoir la poursuite active d'une distribution (ou redistribution) des risques. Ces nouvelles réalités exigent un certain niveau de transparence, une intégrité structurelle ainsi que des contrôles opérationnels, qui laissent encore pour l'instant à désirer.

Les développements actuels augmentent le besoin d'une meilleure coordination entre les différents acteurs de la chaine de valeur de la gestion du crédit, ainsi que le besoin de gérer les éventuels conflits d'intérêt, la valorisation, et les défis associés à la rapidité des mouvements du marché. La surveillance des régulateurs et des parties prenantes augmente. Les liens entre origination, gestion de portefeuille de crédit, contrôle du crédit et l'administration, doivent être gérés de manière active.

D'autres facteurs - comme, par exemple, le besoin d'équilibre entre les demandes provenant de multiples parties et une utilisation plus efficace des capitaux ou encore la tendance vers un modèle " d'origination et de distribution " en matière de gestion de portefeuille - sont des catalyseurs en même temps que la conséquence d'un mouvement généralisé vers une approche nouvelle des réalités compétitives que représentent les pratiques actuelles de gestion du risque.

Selon Cubillas Ding, analyste senior chez Celent et auteur de cette étude, " les sociétés, concernées par une ou plusieurs de ces réglementations et ayant donc entrepris de développer leurs infrastructures afin d'atteindre le premier niveau de conformité réglementaire doivent à présent évaluer la manière dont les projets relatifs à la gestion du risque et à la conformité vont ajouter de la valeur et de réfléchir à ce que cela représente d'un point de vue compétitif. Les années à venir devraient se caractériser par un changement de dynamiques des règles du jeu résultant d'une meilleure approche de la gestion du risque ""

Cette étude comporte 46 pages, 11 graphiques et 3 tableaux. Une table des matières est disponible en ligne.

Les membres des services de recherche Celent Retail Banking, Wholesale Banking, Retail Securities & Investments, et Institutional Securities & Investments peuvent télécharger ce rapport électroniquement en cliquant sur l'icône à gauche. Les non-membres peuvent nous contacter pour plus d’iinformations à l'adresse suivante: info@celent.com.

Sign in to download reports and access personalized information