Le Marché d'Echange des Emissions Carbone

by Axel Pierron, January 9, 2008

Abstract

Paris, France 9 Janvier 2008

Le Marché d’Echange des Emissions Carbone

Etude publiée par Celent

Selon Celent, le marché des émissions carbone va continuer à se développer en dépit d’une incertitude considérable.

Grâce à Al Gore, récent lauréat du Prix Nobel de la Paix, le réchauffement climatique est à présent un problème bien connu du grand public et aujourd'hui, il n'est presque plus question de remettre en cause l'impact des activités humaines sur ce phénomène. Nous savons que chaque année de retard dans la mise en place de politiques destinées à réduire les émissions carbone risque d'amplifier de manière disproportionnée le réchauffement climatique. Du protocole de Kyoto au Système européen d'Echanges de Droits d'Emissions (EU ETS), la majorité des systèmes destinés à réduire les émissions carbone ont été développés sur une base de plafonnement et d'échange (" cap and trade "), ce qui signifie que les émissions sont plafonnées à un niveau spécifique et que les permis et crédits d'émission peuvent être échangés entre les participants.

Le marché des émissions carbone a atteint les 22 milliards d'euros en 2006 et il devrait encore augmenter. Bien qu'il soit très difficile de faire des estimations sur un marché qui est aussi dépendant des réglementations régionales et internationales, nous nous attendons toutefois à ce que ce marché dépasse les 40 milliards d'euros en 2012 . L'extension de l'EU ETS à l'industrie aéronautique et la probabilité de voir l'implication des états et régions (comme la Californie) qui ne sont pas encore actifs jouent clairement un rôle dans la croissance importante de ce marché.

Selon Axel Pierron, analyste Celent et auteur de cette étude, " le marché des émissions carbone est basé sur des "actifs négatifs" créés par les régulateurs. Ce marché dépend donc fortement du cadre réglementaire et de son évolution.

Toutefois, malgré le manque d'harmonisation et une certaine incertitude quant à la réglementation, le marché d'échange des émissions carbone est un marché prometteur".

TLe marché des émissions carbone offre un large éventail d'instruments, et la valorisation de l'instrument lié aux émissions carbone est également très dépendante de la situation économique du pays, du prix des marchandises énergétiques et de la météo. Par conséquent, malgré l'incertitude réglementaire, les instruments d'émissions carbone devraient être inclus dans les stratégies d'investissement des traders visant ces marchés.

"Alors que de nombreuses sociétés impactées par le coût de leurs émissions ne sont pas encore actives dans ce domaine, il est également très surprenant de constater que les banques de détail ne proposent à leurs clients aucun service permettant de compenser les émissions carbone. Malgré tout le battage fait autour du réchauffement climatique et l'inquiétude croissante du public pour l'avenir de notre planète, les particuliers restent un marché complètement inexploité. Augmenter l'éventail de participants à ce marché sera un élément crucial pour accroître la liquidité", nous dit Axel Pierron.

Ce manque de liquidité gangrène vraiment les bourses d'échange d'émissions carbone. Le marché des émissions carbone reste principalement un marché de gré à gré. Le fait que de nombreuses bourses proposent des services de reporting aux participants qui effectuent des opérations de gré à gré augmente le volume de transactions des bourses d'émissions carbone. En réalité, 72% des transactions sur le marché des émissions carbone sont des opérations de gré à gré avec une part importante d'échanges bilatéraux . Selon M. Pierron, "il est certain que le marché des émissions carbone bénéficie de l'émergence des bourses comme l'ECX. La question concerne plutôt la viabilité économique de ces bourses. Pour l’instant, nous n’avons vu aucun courtier prendre l’initiative de de se lancer à son tour sur ce marché et de créer sa propre plate-forme. Selon Celent, l'incertitude économique qui entoure l'existence de ce marché génère beaucoup trop d'incertitudes pour que les courtiers puissent lancer leurs propres systèmes."

CDans cette étude, nous analysons la situation du marché des émissions carbone en définissant et en expliquant les différents systèmes existants de réduction d'émission, les instruments disponibles, etc. Nous examinons ensuite les diverses tendances de trading des divers instruments liés aux émissions carbone. Quatre bourses d'échange d'émissions carbone (ECX, CCX, Nord Pool et Powernext) sont brièvement passées en revue.

Cette étude comporte 43 pages, 21 graphiques et 4 tableaux. Une table des matières est disponible en ligne.

Les membres des services de recherche Celent Wholesale Securities & Investment et Wealth Management peuvent télécharger ce rapport électroniquement en cliquant sur l'icône à gauche. Les non membres peuvent nous contacter pour plus d'information à l'adresse suivante info@celent.com.

Celent is a research and advisory firm dedicated to helping financial institutions formulate comprehensive business and technology strategies. Celent publishes reports identifying trends and best practices in financial services technology and conducts consulting engagements for financial institutions looking to use technology to enhance existing business processes or launch new business strategies. With a team of internationally based analysts, Celent is uniquely positioned to offer strategic advice and market insights on a global basis. Celent is a member of the Oliver Wyman Group, which is a wholly-owned subsidiary of Marsh & McLennan Companies [NYSE: MMC].

Media Contacts

North America
Michele Pace
mpace@celent.com
Tel: +1 212 345 1366

Europe (London)
Chris Williams
cwilliams@celent.com
Tel: +44 (0)782 448 3336

Asia (Tokyo)
Yumi Nagaoka
ynagaoka@celent.com
Tel.: +81 3 3500 3023

Table of Contents

Paris, France 9 Janvier 2008

Le Marché d’Echange des Emissions Carbone

Etude publiée par Celent

Selon Celent, le marché des émissions carbone va continuer à se développer en dépit d’une incertitude considérable.

Grâce à Al Gore, récent lauréat du Prix Nobel de la Paix, le réchauffement climatique est à présent un problème bien connu du grand public et aujourd'hui, il n'est presque plus question de remettre en cause l'impact des activités humaines sur ce phénomène. Nous savons que chaque année de retard dans la mise en place de politiques destinées à réduire les émissions carbone risque d'amplifier de manière disproportionnée le réchauffement climatique. Du protocole de Kyoto au Système européen d'Echanges de Droits d'Emissions (EU ETS), la majorité des systèmes destinés à réduire les émissions carbone ont été développés sur une base de plafonnement et d'échange (" cap and trade "), ce qui signifie que les émissions sont plafonnées à un niveau spécifique et que les permis et crédits d'émission peuvent être échangés entre les participants.

Le marché des émissions carbone a atteint les 22 milliards d'euros en 2006 et il devrait encore augmenter. Bien qu'il soit très difficile de faire des estimations sur un marché qui est aussi dépendant des réglementations régionales et internationales, nous nous attendons toutefois à ce que ce marché dépasse les 40 milliards d'euros en 2012 . L'extension de l'EU ETS à l'industrie aéronautique et la probabilité de voir l'implication des états et régions (comme la Californie) qui ne sont pas encore actifs jouent clairement un rôle dans la croissance importante de ce marché.

Selon Axel Pierron, analyste Celent et auteur de cette étude, " le marché des émissions carbone est basé sur des "actifs négatifs" créés par les régulateurs. Ce marché dépend donc fortement du cadre réglementaire et de son évolution.

Toutefois, malgré le manque d'harmonisation et une certaine incertitude quant à la réglementation, le marché d'échange des émissions carbone est un marché prometteur".

TLe marché des émissions carbone offre un large éventail d'instruments, et la valorisation de l'instrument lié aux émissions carbone est également très dépendante de la situation économique du pays, du prix des marchandises énergétiques et de la météo. Par conséquent, malgré l'incertitude réglementaire, les instruments d'émissions carbone devraient être inclus dans les stratégies d'investissement des traders visant ces marchés.

"Alors que de nombreuses sociétés impactées par le coût de leurs émissions ne sont pas encore actives dans ce domaine, il est également très surprenant de constater que les banques de détail ne proposent à leurs clients aucun service permettant de compenser les émissions carbone. Malgré tout le battage fait autour du réchauffement climatique et l'inquiétude croissante du public pour l'avenir de notre planète, les particuliers restent un marché complètement inexploité. Augmenter l'éventail de participants à ce marché sera un élément crucial pour accroître la liquidité", nous dit Axel Pierron.

Ce manque de liquidité gangrène vraiment les bourses d'échange d'émissions carbone. Le marché des émissions carbone reste principalement un marché de gré à gré. Le fait que de nombreuses bourses proposent des services de reporting aux participants qui effectuent des opérations de gré à gré augmente le volume de transactions des bourses d'émissions carbone. En réalité, 72% des transactions sur le marché des émissions carbone sont des opérations de gré à gré avec une part importante d'échanges bilatéraux . Selon M. Pierron, "il est certain que le marché des émissions carbone bénéficie de l'émergence des bourses comme l'ECX. La question concerne plutôt la viabilité économique de ces bourses. Pour l’instant, nous n’avons vu aucun courtier prendre l’initiative de de se lancer à son tour sur ce marché et de créer sa propre plate-forme. Selon Celent, l'incertitude économique qui entoure l'existence de ce marché génère beaucoup trop d'incertitudes pour que les courtiers puissent lancer leurs propres systèmes."

CDans cette étude, nous analysons la situation du marché des émissions carbone en définissant et en expliquant les différents systèmes existants de réduction d'émission, les instruments disponibles, etc. Nous examinons ensuite les diverses tendances de trading des divers instruments liés aux émissions carbone. Quatre bourses d'échange d'émissions carbone (ECX, CCX, Nord Pool et Powernext) sont brièvement passées en revue.

Cette étude comporte 43 pages, 21 graphiques et 4 tableaux. Une table des matières est disponible en ligne.

Les membres des services de recherche Celent Wholesale Securities & Investment et Wealth Management peuvent télécharger ce rapport électroniquement en cliquant sur l'icône à gauche. Les non membres peuvent nous contacter pour plus d'information à l'adresse suivante info@celent.com.

Sign in to download reports and access personalized information